de | fr | it
 Home  Chercher  Sitemap  Login


CFF SA économise sur les charges salariales

Le conseil d’administration des CFF a décidé à l’unanimité que des mesures d’économies directes sur le personnel devaient être prises dans le cadre du projet RailFit 20/30. Cette unanimité englobe aussi les deux représentants du personnel.

Les salaires ainsi que les règles édictées par la CCT ne sont pas négociables actuellement, c’est pourquoi les CFF ont tenu compte de l’invalidité professionnelle et des disparités dans le cadre du paiement de la prime de risque. Hormis un certain nombre de questions à éclaircir, l’accord du conseil de fondation de la CP CFF était aussi partiellement requis.

Les CFF nous ont sollicités en tant que partenaires sociaux dans le cadre de la discussion afin de rendre les directives du conseil d’administration compatibles avec le contrat social. Le VSLF s’est déclaré prêt au dialogue afin de dégager la meilleure solution possible dans le respect des prescriptions.

 

Le fait de transférer les coûts administratifs de la caisse de pension assumés par les CFF sur la caisse de pension elle-même associé au report de seulement 25% du montant de la prime de risque sur le personnel au lieu des 50% prévus, occasionne une réduction effective du salaire des collaborateurs de 0.4% dès le 1.1.2017. L’ensemble de la prime de risque représente 2% de la masse salariale des CFF.

En contrepartie, l’invalidité professionnelle a pu être maintenue dans son cadre actuel, chose important pour des professions monopolistiques telles que celle de mécanicien de locomotives. Jusqu’en 2022, aucun démantèlement dans le cadre de l’invalidité professionnelle n’est prévu.

 

La réduction de 0.4% du salaire est amère, le maintien de l’invalidité professionnelle prioritaire. L’augmentation des salaires des collaborateurs en progression ne sera pas concernée par ces mesures.

 

VSLF Nr. 522, 12 décembre 2016 HG/DR



© 2013 Syndicat suisse des mécaniciens de loc. et aspirants  Juridique  Privacy