de | fr | it
 Home  Chercher  Sitemap  Login


Coopération sur deux lignes à longue distance entre le SOB et les CFF

Comme la nouvelle a été révélée le 7 juillet, le Südostbahn SOB et les chemins de fer fédéraux CFF SBB ont décidé de faire exploiter les lignes longues distances Zürich–Arth-Goldau– resp. Bâle–Luzern–ligne sommitale du Gothard–Bellinzona–Locarno/Lugano et Berne–Burgdorf–Zürich–Pfäffikon–Coire à partir de décembre 2020 sous concession CFF, par le SOB avec du matériel roulant de ce même SOB.

 

Le nombre de prestations transférées des CFF en direction du SOB n’a pas été communiqué. Le SOB parle d’un doublement du nombre de ses prestations et d’un besoin de près de 90 mécaniciens supplémentaires (état actuel : env 140 mécaniciens).

 

Des dizaines de questions émanant de nos membres nous sont parvenues car cette décision risque de provoquer d’éventuelles migrations de prestations dans les dépôts CFF de Bâle, Lucerne, Arth-Goldau, Coire et au Tessin. Les déplacements de personnel que cela induirait – particulièrement dans les dépôt périphériques – provoquent une grande insécurité auprès du personnel des locomotives concerné.

 

Les allégations de Jeannine Pilloud, responsable du trafic voyageurs des CFF et membre du comité de direction des CFF, affirmant que les dispositions de la CCT seraient respectées et qu’il est trop tôt actuellement pour parler de manière concrète des influences que cette décision aurait sur le personnel, ne contribuent certainement pas à calmer les esprits.

 

Nous allons observer de manière critique cette mise en place afin de déterminer si la coopération convenue apportera des avantages pour la clientèle et pour les deux entreprises concernées. Les emplacements terminaux et les cadences des trains concernés contredisent les aspirations actuelles des CFF en matière d’engagement rentable du personnel. Le SOB laisse ouverte la question de louer aussi partiellement le personnel nécessaire.

 

Il a été garanti aux partenaires sociaux que ceux-ci seront en contact étroit en ce qui concerne la planification du concept de mise en application.

 

Le VSLF va s’engager afin que les potentiels déplacements de personnels soient non seulement conformes aux dispositions de la CCT (c’est une condition qui va de soi), mais aussi supportable au niveau social et mis en application sur une base volontaire. Ceci aussi dans l’intérêt de l’entreprise.

 

 

VSLF No 536, 10 juillet 2017 RG/HG



© 2013 Syndicat suisse des mécaniciens de loc. et aspirants  Juridique  Privacy