de | fr | it
 Home  Chercher  Sitemap  Login


Informations du comité VSLF BLS

Cahier des charges du personnel des locomotives :

La première version du cahier des charges du personnel des locomotives a conduit, à juste titre à une grand insécurité et à de nombreuses discussions auprès du personnel des locomotives. Le point crucial de la formation et de la formation continue n’a pas pu être éclairci à notre satisfaction lors de sa première lecture avec HR et la direction BZ. D’autre petites améliorations dans la formulation du cahier des charges ont pu être obtenues lors des négociations. Lors de la séance d’avril 2017, le VSLF a suggéré d’agender une rencontre avec la direction BZ. Celle-ci s’est déroulée à la fin août à Berne. A cette occasion une formulation acceptable pour toutes les parties a pu être trouvée. Il est donc possible d’accepter le cahier des charges du personnel des locomotives sous cette forme.

 

Formation de base et formation continue :

De manière décevante, nous avons pu constater que les très utiles journées de formation annuelles tant appréciées par le personnel des locomotives ne seraient plus effectuées sous la forme que nous leur connaissons actuellement. Il avait pourtant été acquis qu’à côté de l’instruction sur les véhicules et sur les lignes il serait prévu de redonner des instructions sur les modifications des prescriptions ainsi que sur des thèmes proposés par les commissions techniques sous l’aspect de formations et de formations continues imposées. Les BLS continue à s’obstiner fermement dans la voie de l’annonce volontaire pour les cours proposés (de préférence durant les jours de congé).

Le bureau de la répartition d’adapter les tours lorsque les inscriptions aux cours entrent en conflit avec les tours planifiés. La mise en application de l’art et la méthode d’inscription voulue par le BLS n’est possible que moyennant une importante dépense de temps pour le personnel des locomotives. Une compilation judicieuse des cours comme le BLS la souhaite n’est possible que de manière très limitée. Aux yeux du VSLF, il est nécessaire que le BLS change sa manière de penser de toute urgence. Nous allons rester à l’affut de cette thématique de manière intensive.

 

OAL, Disparition d’une minute de temps de préparation :

En juin, lors d’un atelier de travail, le BLS a présenté aux participants un concept partiellement confus décrivant la méthode à suivre pour produire à l’avenir de manière moins onéreuse. Du bouquet coloré en passant par les propositions grotesques, après de longues discussions, il n’est resté sur la table des négociations que la minute de temps de préparation et la règlementation des pauses. La minutes de temps de préparation est un reliquat du temps où le personnel des locomotives travaillait sans moyens électroniques (DIS/LOPAS). Dans le cas des services Cargo il a été demandé de compresser les services et de recourir à la Dispo de manière expresse. A la grande surprise de chacun, 5 minutes de temps de préparation avaient été garanties au personnel des locomotives (aussi P). Des 5 minutes prévues au départ, seules 4 minutes ont disparu lors de l’introduction du DIS. Ceci à l’encontre de la convention passée avec le BLS qui prévoyait que l’ensemble du temps de préparation ne serait plus garanti lors de l’introduction du DIS.

Les autres thèmes (prise de service sur le quai, vidange des toilettes, etc.) ne sont pas d’une grande importance pour le BLS ou sont des thèmes qui relèveraient de la CCT.

 

VSLF No 544, 24 octobre 2017 VS/section BLS



© 2013 Syndicat suisse des mécaniciens de loc. et aspirants  Juridique  Privacy