de | fr | it
 Home  Chercher  Sitemap  Login


SOPRE CFF P : retour à Piper inévitable

Situation initiale

 

Dans la news Sopre des CFF, il nous était communiqué que les CFF s’étaient prononcés contre la mise en oeuvre d’un „retour à Piper“. La Task Force introduite doit être dissoute d’ici au printemps et les problèmes principaux devraient être résolus d’ici là.

 

Le fait est que les problèmes de Sopre sont connus depuis des années et n’ont pas pu être résolus. Déjà lors des tests effectués ces dernières années dans l’unité VM, une part des indemnités de dimanche ou de nuit ainsi que des indemnités de repas n’avaient pas été comptabilisées, des tours avaient disparu, des repos exigés par la LDT entre des services n’avaient pas été pris en considération, les arrondis étaient calculés faux, etc...

 

Malgré tous ces problèmes connus, Sopre a été lancé chez VM (personnel des trains) et introduit à ZF (personnel des locs); nous considérons cela comme une importante négligence.

Les voix critiques ont été ignorées ou repoussées. La Task Force se compose des responsables de l’introduction de l’outil de planification, ce qui met en doute une évaluation objective de la situation.

Même auprès des plus optimistes, la confiance dans ce système de planification plonge vers le niveau zéro. Avec ce nouveau report, les problèmes ne seront pas résolus; dans le meilleur des cas, le niveau d’il y a deux mois sera atteint, ce qui représente une détérioration sensible par rapport à l’ancien outil de planification Piper.

 

 

Effets

 

La complexité plus élevée pour la Planification des mécaniciens, de même que la fausse priorisation du lien avec les programmes de gestion du matériel roulant, mène à de nouveaux problèmes qui portent atteinte de manière substantielle à notre productivité :

·       La planification lors de roulements modifiés (p. ex. travaux) ne peut plus être effectuée dans les délais corrects.

·       Les délais pour l’avis aux mécaniciens lors de tours modifiés ne sont plus respectés.

·       En raison de la surcharge du serveur due à l’énorme quantité de données, les informations TOP ont été retirées du LEA; le mécanicien doit récolter les données du tour de plusieurs programmes divers et le temps nécessaire à cette tâche est important.

·       Ces lacunes détériorent les conditions des collaborateurs de la Planification des ressources.

·       Depuis peu s’ajoutent à cela dans le LEA des informations erronées ayant un impact sur la sécurité comme par exemple au niveau des vitesses. Le recours au programme de substitution a de sérieuses conséquences sur la conduite et ainsi également sur la stabilité de l’horaire. Ces problèmes ont été corrigés de manière temporaire.

 

Tous ces problèmes mènent donc à une précarisation de l’exécution des services et ainsi à des distractions dans un domaine relevant de la sécurité. Cela ne peut pas être dans l’intérêt de l’entreprise.

 

 

Conséquences

 

Il est temps que des décisions soient prises. L’exploitation est maintenue entretemps uniquement grâce à la dévotion des collaborateurs de la Planification des ressources et des mécaniciens, mais cela ne durera pas éternellement. La frustration des collaborateurs arrive à la limite.

Les problèmes dus à Sopre causent quotidiennement auprès des collaborateurs un énorme effort supplémentaire au niveau du temps à fournir  et nous attendons une compensation non bureaucratique selon les règles en vigueur.

 

Info du chef: Sopre News 12.1.18: «Les collaboratrices et collaborateurs de RP ont en outre déjà énormément appris.» Les employés de la Planification des ressources ont reçu un instrument défectueux, avec lequel il n’est pas possible de fournir un travail professionnel. Parler d’une courbe d’apprentissage [NdT : dans la news en allemand] est irrespectueux envers les collaborateurs qui, grâce à leur professionnalisme et un gros effort supplémentaire, ont permis à l’exploitation de continuer à fonctionner, malgré Sopre. Le problème ne se situe pas à RP mais au niveau de l’outil de planification.

 

Nous attendons un changement immédiat, c’est-à-dire un retour à Piper.

 

Le VSLF va, de concert avec les autres partenaires sociaux, discuter avec les responsables à cet égard.

 

Veuillez svp annoncer vos problèmes avec Sopre à: sopre@vslf.com

 

VSLF Nr. 550, 12. Januar 2018 RG/HG/SG/DR

 

 



© 2013 Syndicat suisse des mécaniciens de loc. et aspirants  Juridique  Privacy