de | fr | it
 Home  Chercher  Sitemap  Login

Il existe une possibilité d’ajuster les salaires des jeunes mécaniciennes et mécaniciens de locomotives de CFF Cargo qui avaient été embauchés au-dessous des minimums prévus par la progression salariale, de manière analogue à ce qui a été effectué auprès des collègues de CFF P. Les collègues qui ont été embauchés sous le régime de Vision 2010 et qui ont changé ensuite de division pour rejoindre CFF Cargo ont été défavorisés, dans certaines circonstances, par le fait que leur salaire n’a pas migré correctement dans le système salarial de Cargo.

Afin de pouvoir vérifier qu’il n’existe pas de situation discriminatoire auprès des jeunes mécaniciennes et mécaniciens de CFF Cargo, nous avons besoin de disposer de leurs données salariales.

 

Nous prions donc les jeunes mécaniciennes et mécaniciens des CFF Cargo – indépendamment de leur appartenance syndicale ou non – de bien vouloir remplir un formulaire qui se trouve sur notre Homepage et qui nous permettra de connaître la situation au moment de leur engagement ainsi que les conditions (salariales) auxquelles ils sont soumis actuellement : www.vslf.com / INFO è SALAIRE JEUNES MEC.  

Merci beaucoup !

 

Si ne devions constater des inexactitudes grâce aux données qui vous nous avez fournies, nous mandaterons alors CFF Cargo afin que la situation soit régularisée.

 

VSLF No 505, 1 avril 2016 PM

 




 


Comme les CFF n’ont toujours pas procédé à la correction des différents niveau de salaires pour l’ensemble des jeunes collaborateurs en années de service, le VSLF a invité les jeunes collègues en années de service – indépendamment de leur appartenance syndicale ou non – a donner des informations concernant leur niveau salarial. Un grand merci à tous ceux qui ont décidé de s’investir dans cette démarche.

 

 

Quelle suite sera donnée à ce sondage?

 

Les données récoltées seront analysées et comparées afin de mettre en évidence toutes les différences au niveau salarial et de les rapporter aux CFF. D’ores et déjà il apparait évident que les années d’entrée 2007 à 2011 présentent les plus grandes différences négatives.

 

Parallèlement aux efforts développés par le VSLF, trois mécaniciens se sont occupés de récolter des données sur les salaires des mécaniciens et les présenteront aussi de manière exhaustive aux CFF.

 

VSLF No 479, 3 juillet 2015 HG/BJ

 

 

 


Le système «Vision 2010» qui était un système injuste, a été dénoncé par le VSLF en 2009. Le relèvement des salaires à la valeur minimale en fin de formation est une émanation d’une motion proposée par nos membres et cette mesure a été introduite avec succès par le VSLF lors de la dernière négociation sur la CCT en 2014.

 

L’objet des négociations actuelles avec les CFF porte sur la nécessité d’adapter les salaires des collaborateur les plus jeunes en années de service, en raison du passage du système salarial de « Vision 201o » à celui de ToCo ainsi que du relèvement des salaires en fin de formation à la valeur minimale de l’échelle des salaires ce qui a eu pour conséquence d’introduire un certain nombre d’incohérences au niveau des salaires.

 

Fort heureusement, parallèlement au sondage et à l’intervention du VSLF, un autre sondage a été lancé à l’initiative de deux mécaniciens, lequel a permis de récolter des données concernant les salaires du personnel concerné afin de soutenir la requête d’un système plus transparent et plus logique.

 

Bien que nous appréciions cette initiative personnelle nous avons dû empêcher, en tant que partenaires de négociations expérimentés, que des intérêts locaux ou personnel n’aient pas l’effet d’un boomerang, ce qui auraient pour effet de défavoriser les conditions du personnel des locomotives. Dans la Newsletter No 3 des initiant, déjà avant les négociations avec les CFF, des compromis gratuit étaient proposés sans compensation (2 à 3 RE / mécanicien / an) et cela sans mandat de négociation. Les négociations sont menées par les partenaires sociaux et pas par des personnes individuellement. En outre il apparait comme non professionnel que les initiants, contrairement à l’accord stratégique passé au préalable avec la commission de négociation, proposent un compromis avec les CFF, compromis qui affaiblit fortement et inutilement notre position dans les négociations.

 

Les CFF ont reconnu le problème, pas uniquement en raison du nombre inhabituellement élevé de départs vers d’autre compagnies et se sont déclarés prêts, en automne déjà à entreprendre des négociations avec les partenaires sociaux. Ils ont tout intérêt à pratiquer une politique salariale juste et transparente, si leur but est de garantir la pérennité de l’exploitation et ceci en dépit d’un fort sous-effectif.

 

La Newsletter No 5 des initiants du 21 décembre 2015 contient en outre un certain nombre de demi-vérités et d’inexactitudes, ce qui nous oblige à formuler un rectificatif:

 

• «Un certain nombre de représentants des syndicats ont remarqué que les chances de récolter les lauriers pour leur syndicat respectif étaient grandes. C’est pourquoi nous ne sommes désormais plus les bienvenus lors des prochaines négociations [...]»

• Notre objectif est de parvenir à une certaine logique dans le système salarial. Dans l’intérêt du personnel des locomotives concerné et dans un intérêt durable pour les CFF. Malheureusement, les initiants n’étaient pas disposés à mettre leurs données à disposition pour obtenir une image fondée de la situation. Il nous est parfaitement égal de savoir qui va finalement récolter les lauriers ; seul le résultat est important. Les intentions qui motivaient les initiants tel qu’ils l’ont laissé apparaitre dans leur Newsletter No 3 associé au fait qu’ils n’étaient pas dignes de confiance lorsqu’ils ont proposé un accord avec les CFF avant les négociations constituaient un risque potentiel quant à l’aboutissement des négociations. C’est pourquoi la communauté de négociations s’est prononcée contre leur présence aux séances en tant qu’observateurs.

 

• «[…] Nous ne sommes pas en mesure de répondre à la question de savoir si l’appartenance à un syndicat est encore une nécessité actuellement. Par contre, il y a lieu de remarquer que les mécaniciens qui ont effectué leur formation durant les 10 dernières années ne semblent pas intéresser les syndicats. Cette évidence est certainement connue de chacun d’entre vous.»

• Le VSLF rejette avec détermination ces inculpations sournoises. Le VSLF représente les intérêts des plus de 500 mécaniciens CFF qui sont entrés aux CFF après 2005 et nous sommes fiers du fait que beaucoup de « jeunes » mécaniciens s’investissent chez nous de manière intensive afin de garantir leurs droits. Nous allons nous investir – avec eux et pour eux – de toutes nos forces pour obtenir nos revendications justifiées. Le VSLF se réserve le droit d’entreprendre des mesures juridiques contre les fausses accusations qui attaquent directement le syndicat ainsi que la communauté de négociations et compromettent l’obtention de bons résultats lors des négociations en cours.

 

La différence de salaire injustifiée et désagréable qui touche les « jeunes » mécaniciens de locomotives relève de la responsabilité de CFF P. Si on considère le sous-effectif qui règne au sein du personnel des locomotives et la progression inquiétante des fluctuations au niveau des jeunes collègues, force est de constater qu’il est dans l’intérêt de l’employeur de permettre la mise en place d’une solution acceptable.

 

 

VSLF No 496, 22 décembre 2015 HG SG BJ DR

 


 

Sous la précédente CCT, il était possible pour les CFF d’embaucher des débutants dans une deuxième profession (par exemple le personnel des locomotives) avec des salaires situés 10% au-dessous des valeurs de base des niveaux d’exigences respectifs. Au contraire de chez CFF P, cette disposition n’a jamais été utilisée chez CFF Cargo par manque de classes de formation de mécaniciens.
 
Grâce à la nouvelle CCT, cette manière de procéder a pu être supprimée, de sorte que le personnel des locomotives est incorporé au minimum à la valeur de base dès qu’il a achevé sa formation. Lors des négociations sur la CCT avec les CFF il a aussi été convenu que les salaires des mécaniciennes et mécaniciens embauchés avant 2015 par la division Voyageurs des CFF devaient être expertisés et, au besoin, corrigés.
 
Personnel des locomotives embauché en 2012 et 2013
 
Les salaires des collègues de CFF P qui ont été embauchés en 2012 et 2013, ce qui signifie sous l’ancienne CCT, donc au-dessous des valeurs minimales, ont été ramenés cette année au moins à la valeur de base. En combinaison avec les mesures salariales de mai 2015, ils sont maintenant incorporés à des salaires plus élevés, même si c’est parfois minime, que leurs collègues plus jeunes en service.
 
Personnel des locomotives de CFF P embauché entre 2001 et 2011
 
La description „Z140“ respectivement „Vision 2010“ regroupe le personnel des locomotives embauché par CFF P entre les années 2001 et 2011 en fonction des régions d’engagement resp. lieux de dépôt, à un salaire inférieur au minimum du niveau d’exigence après la fin de leur formation. Les collègues concernés n’ont pas été en mesure de rattraper ces salaires de base trop bas puisqu’en 2011 ils ont été versés dans le système salarial „ToCo“ sans aucune adaptation.
 
Procédure VSLF
 
Lors de l’assemblée générale du VSLF qui s’est déroulée en mars 2015 à Zürich, le syndicat a voté une résolution à l’intention des CFF leur enjoignant d’expertiser tous les salaires de jeunes collaborateurs et de les adaptés en cas de besoin. Les CFF, se basant sur la CCT actuelle, ont décidé de répondre par la négative à notre résolution.
 
Afin de pouvoir poursuivre à soumettre nos exigences aux CFF et de poursuivre les démarches en vue d’obtenir des éclaircissements par voie juridique, nous avons besoin de données fiables sur lesquelles nous pouvons nous baser.
Nous prions donc les jeunes mécaniciennes et mécaniciens des CFF de bien vouloir remplir un formulaire qui se trouve sur notre Homepage et qui nous permettra de connaître la situation au moment de leur engagement ainsi que les conditions (salariales) auxquelles ils sont soumis actuellement: www.vslf.com / INFO / SALAIRE JEUNES MEC.  Merci beaucoup!
 
VSLF No 478, 21 mai 2015 BJ/HG

 

 


Au terme de quatre séances de négociations intensives et constructives, les parties ont abouti à une solution unanime.

 

Salaire du personnel des locs engagé récemment au sein de l’unité Conduite des trains Voyageurs

Des corrections seront opérées sur les salaires du personnel des locs engagé récemment chez P-OP-ZF. Les adaptations de salaire auront lieu le 1er mai 2016. Elles concernent le personnel des locs engagé entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2012. Pour en bénéficier, il faut que le salaire actuel soit inférieur à la courbe des salaires définie et qu’il existe un rapport d’engagement de durée indéterminée au 1er mai 2016, sans résiliation. Les collaborateurs concernés seront informés personnellement par écrit au cours du mois de mai 2016.

 

Complément à la BAR Personnel des locs

Les parties ont convenu de compléter la BAR Personnel des locs. Les compléments concernent les trois points suivants: activités en dehors des tours, Briefingtool et appli LEA. Pour chacun de ces trois points, la mise en œuvre interviendra le 1er mai 2016.

 

Activités en dehors des tours (TAT)

Dorénavant, le temps de travail comptabilisé dans le cadre de l’apprentissage autonome, des rendez-vous avec MedicalService ainsi que des entretiens de conduite et de développement est désigné sous le terme générique «Activités en dehors des tours» (TAT). 16,4 heures au maximum sont prises en charge par collaborateur chaque année. Un compte personnel «Activités en dehors des tours» est géré au cours de l’année à cet effet. En fin d’année, le temps est saisi dans le compte CTS. En cas de solde positif du compte TAT, 492 minutes au moins sont automatiquement comptabilisées sur le compte CTS. En cas de solde inférieur, la compensation a lieu via le compte DAT.

À titre transitoire d’ici au 1er janvier 2017, le temps de travail pour les activités en dehors des tours est directement comptabilisé dans le compte CTS. La gestion du compte de temps TAT sera mise en œuvre au 1er janvier 2017. Les rendez-vous chez MedicalService et pour les entretiens de conduite et de développement déjà fixés dans PIPER restent inchangés.

 

Appli LEA

L’ensemble du personnel des locs de l’unité Conduite des trains Voyageurs est désormais tenu de synchroniser son appli LEA à chaque début de tour, au plus tôt trois heures avant le début du service. P-OP-ZF établit une communication TAV à ce sujet et se charge d’adapter les directives correspondantes.

 

Briefingtool

Au début du service, le personnel des locs est tenu de consulter le Briefingtool. Ce faisant, il contrôle le tour ainsi que le numéro de véhicule du premier train et l’avis au personnel des locomotives. P-OP-ZF établit une communication TAV à ce sujet et se charge d’adapter les directives correspondantes.

 

Les deux parties considèrent que la négociation a abouti à une solution équilibrée et elles se réjouissent de ce résultat positif.

 

Pour la délégation de négociation des CFF:                            
Doris Matyassy, sociaux Responsable HR Voyageurs

 

Pour la délégation de négociation des partenaires:

Jürg Hurni, secrétaire syndical SEV

Hans-Rudolf Schürch, président central LPV

Daniel Ruf, comité central VSLF

Bruno Zeller, responsable de la branche, Transports publics, transfair

 

Berne, le 8 mars 2016


© 2016 Syndicat suisse des mécaniciens de loc. et aspirants  Juridique  Privacy

 

E-Mail pour d’autres communications et remarques:

progression_salaire(at)vslf.com

 


______________________________